Le Monde et la liberté [Éditorial]

Depuis qu'on est tout jeune, on nous apprend à nous exprimer et à foncer pour réaliser tout ce qu'on veut. En grandissant, on nous moule à la société avec un système d’éducation, qui, souvent, nous veut tous pareils. Toutefois, malgré tout, au Canada, nous avons une très grande liberté mais, de fil en aiguille, nous la sous-estimons. Il suffit de faire un petit retour en arrière ou de regarder certains gouvernements étrangers pour comprendre que notre liberté au Canada est très grande mais que, malheureusement, nous traversons parfois certaines limites.

 

En effet, retournons dans le passé… Par exemple,  retournons à l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Comment des êtres qui se croyaient supérieurs ont-ils pu penser en éliminer d’autres? Remontons encore le temps… Comment avons-nous pu installer un peuple dans des réserves sous prétexte qu’ils étaient sur notre route? Heureusement, aujourd’hui, certains documents nous protègent, mais il n’en a pas toujours été ainsi, et il est dommage que plusieurs aient eu à en payer le prix de leur vie.

 

Deuxièmement, lorsque l’on porte un regard sur le 21e siècle, on se rend compte que cette liberté n’est pas acquise pour tous. D'un côté, il y a la Corée du Nord, un pays dictatorial, qui interdit les contacts avec les autres pays, et donc la liberté de presse. Par exemple, toutes les activités culturelles sont contrôlées par l'État, que ce soit les chansons, les livres, les poèmes, etc. Aussi, les médias font de la propagande sous la direction de l’État. D'un autre côté, il y a l'Arabie Saoudite, une monarchie, qui est insensible à la liberté d'expression et à la liberté de choix. En effet, les femmes ont très peu de décisions à prendre et relèvent de l'autorité légale d'un homme. En outre, l'homosexualité est interdite dans ce pays que l'on connaît si peu.

 

Enfin, puisque tout ne peut pas être tout rose, si l’on revient encore plus près de nous, on se rend compte que cette liberté d’expression a fait naître un phénomène inquiétant : l’intimidation. En effet, on reconnaît tous ce fléau, mais qui sont ceux qui veulent vraiment le dénoncer? Effectivement, ici, au Canada, 47% (1) des enfants sont victimes d'intimidation. Cela veut dire que presque un enfant sur deux voit sa liberté brimée par quelqu’un qui outrepasse ses droits.

 

Finalement, on se plaît souvent à qualifier notre société d’imparfaite, mais comment pouvons-nous oublier ce bien précieux dont on peut jouir ici, la liberté…

 

1- http://www.cihr-irsc.gc.ca/f/45838.html (gouvernement du Canada)

 

Mot(s)-clic :

Please reload

Édition à l'affiche

L'amour selon .... [Déclaration d'amour]

02/15/2020

1/10
Please reload

Publications récentes

02/13/2020

02/13/2020

02/13/2020

Please reload

Archives
Please reload

Recherche par #
Please reload

Conception originale : Gabriel Laflamme, élève de la cohorte 2013-2018

Financé et rendu possible grâce au Comité de parents

© 2018 Académie Saint-Louis  - TOUS DROITS RÉSERVÉS