Guillaume Vermette: Clown humanitaire [Entrevue]

Guillaume Vermette est un clown humanitaire québécois. Comme il le dit sur sa page Facebook: « Bénévolement et à temps plein, je vais où les besoins sont les plus importants sur la planète afin de distribuer de l’espoir, du bonheur et de l’amour! » Il visite de nombreux pays, et il partage sa joie de vivre et son sourire aux gens qui en ont besoin.

 

J’ai décidé de l’interviewer puisque je trouve que c’est un homme simplement formidable et plus qu’inspirant. Malgré le fait que je voulais lui poser des questions sur une tonne de sujets très intéressants, je me suis contrainte à seulement l’interroger sur ses expériences par rapport au dumpster diving, c’est-à-dire la recherche d’aliments encore consommables dans les poubelles des restaurants et des épiceries, et sur son expérience des différentes cultures.

 

Dumpster diving

 

Depuis combien de temps fais-tu du dumpster diving?

« J’avais fait du dumpster quelques fois l’année passée, alors que j’étais de passage au Québec. Mais ça n’avait jamais pu devenir une habitude, car ma vie de nomade ne me le permettait pas. Depuis quelques mois, je reste au Québec pour écrire un livre, alors ça m’a donné envie d’explorer plus cette pratique. Je te dirais que ça fait seulement un mois ou deux que c’est dans ma routine... que c’est ma seule façon de consommer les aliments de l’épicerie! »

 

Comment décrirais-tu ta première expérience? Étais-tu nerveux?

« Ma première fois, j’étais sceptique. Des amis m’en avaient parlé et m’avaient demandé leur aide. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre... mais je ne m’attendais définitivement pas à ça! C’est comme une chasse au trésor. C’est vraiment l’fun. Plein de produits de qualité, encore comestibles, santé, encore dans leur emballage et dispendieux.... qui n’attendent qu’à être mangés! »

 

Et sinon, que dirais-tu par rapport à la réputation du dumpster diving?

« Je pense que les gens qui ne connaissent pas ça, lorsqu’ils en entendent parler pour la première fois, sont très surpris et sceptiques. Mais à notre époque où les changements climatiques et la surconsommation sont sujets d’actualité... la dumpster diving a bien meilleur pub. Et même les gens qui ne se préoccupent pas du côté environnemental ou responsable de la chose peuvent être intéressés... à cause des économies considérables qu’ils peuvent faire ainsi. »

 

Et quels seraient tes conseils pour quelqu’un qui s’intéresse au dumpster diving?

« De s’informer sur les réseaux sociaux s’il existe déjà des communautés qui pratiquent le dumpster. Souvent, il y a des gens qui s’entraident, se donnent des conseils et partagent leur “butin”. »

 

Dernière question sur ce sujet: ta plus grosse « récolte » ressemblait à quoi?

« https://www.facebook.com/ClownHumanitaire/photos/a.734376773329465/1655610237872776?type=3&sfns=mo »

 

Culture

 

Sinon, si on parle plus de culture, as-tu déjà vécu un choc culturel? Si oui, comment décrirais-tu le plus gros?

« Je ne sais pas trop. Ça varie beaucoup d’un pays à l’autre. Mais je pense qu’au Canada on est un peuple habitué à avoir une grosse “bulle”, beaucoup d’espace et d’indépendance, ce qui peut être bien différent ailleurs. Cela peut être très dérangeant au départ, autant de gens au même endroit et autant de proximité, mais ça vient souvent avec un meilleur tissu social... plus d’entraide, d’amis et de familles.

« Je me rends compte qu’on est un peuple très poli. Mais poli ne veut pas nécessairement dire gentil et authentique. J’apprends beaucoup sur le respect en voyage: respect des autres, respect des aînés, etc. Je me rends compte aussi que j’avais plus de préjugés que je pensais sur les Africains, sur les Arabes, que les préjugés et les idées toutes faites, c’est généralement faux et très dangereux et qu’on est tous pareil, partout sur Terre. »

 

Par rapport aux préjugés, as-tu été surpris lorsque tu t’es rendu compte que tu en avais plus que tu le pensais et qu’ils n’étaient pas nécessairement vrais? Et aussi, si ça ne te dérange pas de répondre à cette question, est-ce que tu as déjà eu un gros préjugé qui a été défait?

« J’étais naïf et je pensais ne pas avoir de préjugés. Donc, oui, ça m’a surpris. Mais on a tous nos préjugés et nos idées toutes faites. Par exemple, j’ai été surpris de constater que le voile pouvait être un choix, surpris de rencontrer plein de femmes fortes et épanouies dans des pays arabes et, aussi, surpris de constater que plusieurs ne portent même pas le voile et que plus de gens qu’on le pense sont ouvertement athées ou encore chrétiens. »

 

Sinon, selon toi, quelle culture t'a fait le plus grandir?

« Haïti, je crois. Leur façon d’être des amis et de la famille, d’aimer, de s’entraider. Ou peut-être la Russie... pour leur côté poétique romantique et leur respect des gens et des traditions. »

 

Quelles sont les qualités que tu crois que nous devrions retirer des peuples des pays que tu as visités?

« Ça dépend des pays et des gens, mais, ce qui revient le plus souvent, c’est l’entraide, le respect, la solidarité, la famille, l’amitié. »

 

Quelle est la plus grande chose que tu as apprise après avoir vu toutes ces différentes cultures et avoir fait autant d’aide humanitaire?

« J’ai appris qu’on a tous plus de ressemblances que de différences entre humains, peu importe d’où on vient, notre couleur, langue, culture ou religion. On veut tous être heureux, aimer et être aimés. »

 

De quel élément culturel les Québécois devraient-ils être le plus fiers, selon toi?

« Je pense que les Québécois sont vraiment sympathiques et amusants. »

 

Et, de quelle autre culture dans le monde aurions-nous le plus à apprendre et pourquoi?

« On a beaucoup de choses à apprendre de beaucoup de cultures. C'est dur de choisir. Mais j'ai envie de dire le respect des aînées. La simple idée de placer ses "vieux" dans un CHSLD, c'est inconcevable dans un grand nombre de cultures. »

 

Guillaume Vermette a été interviewé par Sarah Ève Lemieux

 

 

Mot(s)-clic :

Please reload

Édition à l'affiche

K-12 [Critique d'album]

11/20/2019

1/6
Please reload

Publications récentes
Please reload

Archives
Please reload

Recherche par #