Souvenons-nous [Cours d'éthique]

03/18/2019

Il y a 485 ans, en 1534, le grand chef iroquoien, Donnacona, a accueilli Jacques Cartier à un endroit connu de nos jours comme étant Gaspé. Il y a presque 370 ans, les Wendats habitant la région des Grands Lacs déménageaient vers la ville de Québec. Depuis, autochtones et Canadiens cohabitent. Dans les années 1650, cette cohabitation entre premières nations et immigrants venus de l’autre continent se faisait dans la paix et le respect. Ainsi, malgré le fait que j’aimerais dire que le vivre ensemble est possible en 2019, ce serait faire preuve d’ignorance et de naïveté, et ce, parce qu’il y a de l’intolérance dans notre société.

 

D’abord, il faut mentionner que ce n’est pas tout le monde qui fait preuve d’intolérance envers les personnes d’origines différentes, soit les immigrants. Mais ce petit nombre de personnes étant intolérantes est assez pour détruire le vivre ensemble. En effet, un sondage effectué par Radio-Canada en 2017 démontre que 12% des Québécois sont tout à fait d’accord qu’il y a trop d’immigrants et qu’il s’agit d’une menace à la pureté du pays. Un autre sondage effectué par Radio-Canada la même année démontre que 27% des Québécois croient que les immigrants devraient mettre leur culture de côté pour adopter la culture canadienne. De plus, selon Antidote, le vivre ensemble est une « cohabitation pacifique et respectueuse de peuples d’origines différentes sur un même territoire ». En ce sens, vouloir que les immigrants abandonnent leur culture n’est-elle pas la même chose que de crier haut et fort que le vivre ensemble n’a pas lieu d’être? Souvenons-nous d’un drame qui a secoué la ville de Québec il y a deux ans aujourd’hui même: l’attentat à la grande mosquée de Québec. Ce soir-là, Hakim Sidhoum, immigrant algérien habitant à Québec depuis plusieurs années, a dit aux médias: « Je n’ai pas reconnu ma ville ». Il va de soi que c’était également le cas pour plusieurs d’entre nous. Prenant ceci tout en considération et le fait que, avec même plus de 300 ans de cohabitation entre Wendats et Canadiens, il existe des tensions aujourd’hui, non, je ne crois pas que le vivre ensemble est possible en 2019.

 

Finalement, le vivre ensemble en 2019 est impossible en raison de l’intolérance présente dans notre société. Pourquoi sommes-nous incapables de faire comme les autochtones il y a 485 ans et accueillir les nouveaux arrivants? Seulement quand cela sera possible, nous pourrons crier tous ensemble: « Je me souviens ».

 

Please reload

Édition à l'affiche

L'amour selon .... [Déclaration d'amour]

02/15/2020

1/10
Please reload

Publications récentes

02/13/2020

02/13/2020

02/13/2020

Please reload

Archives
Please reload

Recherche par #
Please reload

Conception originale : Gabriel Laflamme, élève de la cohorte 2013-2018

Financé et rendu possible grâce au Comité de parents

© 2018 Académie Saint-Louis  - TOUS DROITS RÉSERVÉS