Quand le vent souffle du nord [Critique littéraire]

Je ne suis pas d’une nature sentimentale ou fleur bleue… quoique… cela tend à changer en vieillissant. Mais bref, je ne suis pas portée à me tourner vers les histoires d’amour, qu’il s’agisse de choisir un film ou un roman. D’ailleurs, ceux qui me connaissent savent à quel point j’affectionne les écrits de Patrick Senécal!

 

Oh! je me rappelle avoir été bouleversée par Le temps d’Alexandre, magnifique récit écrit par Robert Jasmin, le père d’un jeune garçon atteint d’une rare maladie et condamné à un sombre destin, nous racontant l’amour de la vie, avec un grand V. J’ai aussi été émue de lire Le Journal d’un corps, de Daniel Pennac, dans lequel on entre dans l’intimité d’un homme qui décrit le vieillissement de son corps, du début de l’adolescence à la mort, avec un réel abandon.  Et c’est sans compter de nombreux titres d’Alexandre Jardin qui ont su faire vibrer ma corde romantique

 

 

C’est en réfléchissant à ces romans que m’est revenu le sentiment agréable qu’a suscité chez moi la lecture de Quand le vent souffle du nord, de Daniel Glattauer, ce qui m’a même amenée à replonger dans l’œuvre. Initialement publié en allemand en 2006, ce livre nous permet d’assister à la naissance du sentiment amoureux entre deux individus qui ne se sont jamais rencontrés. En fait, c’est par un échange de courriels qu’on voit poindre à l’horizon le besoin de l’autre, de communiquer avec lui, de le savoir là, juste là. Il est vrai qu’il est parfois plus facile de s’ouvrir avec des étrangers, parce qu’on n’

a pas peur d’être jugé sans doute, alors, on se permet d’être nous-mêmes…

 

À une époque où on ne peut que constater les répercussions des technologies qui, oui, nous isolent à certains moments du décor qui nous entoure, mais qui nous ont aussi permis d’éliminer les barrières avec ceux qui sont parfois à l’autre bout du monde, cette histoire simple, écrite sans prétention et avec un brin d’humour saura vous divertir. Peut-être même que cette lecture vous entrainera vers une réflexion quant à vos échanges avec les autres, à ce que vous êtes…

 

Et si l’auteur réussit à vous intéresser à en savoir plus, vous pourrez poursuivre votre lecture avec la suite des vies de Léo et d’Emma, dans La Septième Vague. Bonne lecture!

 

Mariluce Frédérick

Enseignante de français – 4e secondaire

Mot(s)-clic :

Please reload

Édition à l'affiche

L'amour selon .... [Déclaration d'amour]

02/15/2020

1/10
Please reload

Publications récentes

02/13/2020

02/13/2020

02/13/2020

Please reload

Archives
Please reload

Recherche par #
Please reload

Conception originale : Gabriel Laflamme, élève de la cohorte 2013-2018

Financé et rendu possible grâce au Comité de parents

© 2018 Académie Saint-Louis  - TOUS DROITS RÉSERVÉS